Comment reconstituer et injecter de l’hormone de croissance humaine ?

Comment reconstituer et injecter de l’hormone de croissance humaine ?

hormone

Sous forme liquide, les molécules de somatropine, ingrédients clés de l’hormone de croissance, sont très fragiles. Elles sont facilement détruites par la chaleur, la température ambiante et aussi l’agitation vigoureuse. Donc, certaines précautions sont nécessaires :

  • n’injectez pas l’eau directement dans la poudre avec force
  • ne faites pas tomber ou n’agitez pas le flacon reconstitué
  • ne le congelez pas
  • ne le laissez pas hors du réfrigérateur pour plus de quelques minutes
  • gardez aussi les flacons d’hormone de croissance lyophilisée au frais

1. L’eau

L’hormone de croissance humaine peut être reconstituée en mélangeant plusieurs sources d’eau. Elles sont l’eau bactériostatique stérile (0.9% de chlorure de sodium), l’eau saline (0.9% NaCl) ou l’eau stérile simple pour l’injection. Ces trois types d’eau fonctionnent tous, mais il faut de préférence opter pour de l’eau stérile.

2. Les seringues

Bien que l’hGH puisse être mixée et injectée avec n’importe quel type de seringue, celles du type insuline sont les plus recommandées. Obtenez de préférence celles avec des marquages de 100 sur le côté. Cela rendra le dosage de la hGH plus facile.

 

3. Reconstitution de la hGH

Tout d’abord, retirez le bouchon en plastique du flacon et nettoyez l’élastique avec un coton d’alcool médical. Prenez ensuite une seringue de type insuline et 1 ml d’eau. Veuillez noter que peu importe la quantité d’eau utilisée (1 ml ou 2 ml), le mélange aura la même force. L’eau est juste le moyen de transport de l’hGH. Si vous avez doublé la quantité d’eau pour reconstituer l’hGH, vous devriez vous injecter la même dose. Les gens utilisent souvent 1 ml car ce dosage est généralement compatible avec les seringues du type insuline. Lorsque vous avez 1 ml d’eau dans votre seringue, vous devez pousser l’aiguille à travers le bouchon élastique du flacon.

Vous ne devez pas oublier de la positionner de côté pour que l’eau coule le long de la paroi du flacon. Évitez surtout d’injecter l’eau directement dans la poudre avec force, laissez la plutôt couler doucement. La majorité des poudres blanches se dissolvent en quelques secondes, mais il en reste toujours quelques résidus. Évitez aussi d’agiter le flacon pour les dissoudre. Si vous êtes pressé, vous pouvez rouler le flacon doucement entre vos doigts.

En faisant cela pendant plusieurs minutes, toute la poudre se dissoudra. Sinon, vous pouvez laisser le flacon au réfrigérateur pendant 15 à 20 minutes. Après tout cela, la somatropine sera complètement dissoute. Lorsque vous retirez l’hGH liquide dans la seringue, faites un peu rouler le flacon entre vos doigts pour mixer la solution. Les flacons d’hGH sont sous pression d’air négative, ce qui rend l’extraction du liquide plus difficile. Pour relâcher cette pression, injectez une seringue d’air complète dans le haut du flacon. Il ne faut surtout pas faire de bulles dans le liquide. Certaines personnes ont recours à des seringues différentes pour chaque injection. D’autres prennent tout le contenu du flacon d’hGH dans leur seringue d’un coup et la réutilisent plusieurs fois jusqu’à ce qu’elle soit vide. Le choix est vôtre.

4. Dosage de l’hGH

Lorsque la somatropine vous a été prescrite par un médecin, vous devez suivre ses instructions pour le dosage. Si vous vous administrez l’hGH vous même, respectez les instructions qui suivent. Vous devez utiliser 2 IU par jour pour des effets anti-vieillissement. Une injection peut être faite à n’importe quel moment de la journée, soit avec l’estomac vide ou plein. C’est plus avantageux de la prendre pendant la journée, ou au moins quelques heures avant le coucher car le corps produit sa propre hGH endogène pendant le sommeil. Si vous faites une injection avant de vous coucher, cela peut réduire le niveau naturel d’hGH relâché par le corps. Et à cause de cela, la dose bonus gratuite d’hormone de croissance  sera perdue.

5. Le dosage pour les sportifs

4 IU par jour sont utilisées habituellement par les sportifs et les bodybuilders, pour perdre de la graisse et pour le bien-être général. Certaines personnes prennent 6 IU par jour. Cependant, plus la dose est élevée, plus les effets peuvent être gênants. Vous pouvez prendre des doses de 8 à 16 IU par jour pour accélérer le processus de rétablissement de brûlures ou de blessures sévères. Ceci est une dose relativement élevée et ne devrait en aucun cas être utilisée pendant plus les semaines avisées. Le syndrome du canal carpien est un effet secondaire qui force généralement l’athlète à baisser les doses. Il peut aussi devoir faire une pause de 2 à 3 semaines pendant le cycle jusqu’à ce que le syndrome disparaisse. Il est recommandé de diviser la dose quotidienne en plusieurs injections. Par exemple, 2 IU le matin et 2 IU en fin d’après midi. Des doses entre 2 et 4 IU par jour sont normales. Chaque dose d’hGH personnalisée peut être déterminée par chaque individu.

6. Le syndrome du canal carpien

Lorsque vous faites l’expérience du syndrome du canal carpien, vous ne devez pas dépasser le dosage recommandé. Lors d’un usage prolongé, ça ne fera pas trop de dégâts si vous sentez à peine le syndrome. C’est d’ailleurs comme ça que vous saurez que l’hGH est en train de fonctionner sans que cela ne vous dérange trop. Pour de courtes périodes, certains athlètes choisissent d’ignorer le syndrome du canal carpien. Même si ce dernier est fortement ressentit, ces sportifs continuent l’usage jusqu’à ce qu’ils atteignent leurs buts.  Le syndrome du canal carpien dérange sans aucun doute son utilisateur. Néanmoins, un peu d’inconfort peut être toléré surtout si c’est pour un rétablissement plus rapide.

7. Faites attention aux hormones thyroïdiennes

Le taux d’hormones de croissance élevé entraîne le corps à utiliser ses hormones thyroïdiennes à un rythme plus intéressant. Si vous utilisez de l’hGH, il est recommandé de vérifier régulièrement vos taux d’hormones. Si les niveaux de la thyroïde sont trop faibles, il serait préférable de baisser votre dosage d’hGH ou de faire une pause dans votre cycle pendant un moment. Attention : L’hGH a un effet direct sur le taux de sucre dans le sang d’un individu. Si vous avez du diabète, vous devriez consulter un professionnel avant de vous injecter de l’hormone de croissance. En prenant de l’hGH, votre taux d’insuline aurait peut être besoin d’être ajusté. Il se pourrait qu’une personne ait quelques jours d’instabilité en commençant la prise de l’hGH, en la modifiant ou en arrêtant le cycle. Les diabétiques pourraient avoir à adopter un dosage graduel pour avoir le taux désiré. A la fin du cycle, il faudrait prendre 2 à 3 semaines afin d’arrêter graduellement les injections d’hGH.

8. Injections de l’hGH

L’hormone de croissance peut être injectée en intramusculaire (IM) dans presque tous les muscles ou en sous cutané, dans la graisse de la peau du ventre. Les injections qui se font au dessus du nombril sont d’habitude moins douloureuses que celles qui sont en dessous. Une zone différente doit être utilisée pour chaque injection afin d’éviter d’entraîner de potentiels trous dans la graisse du corps. Rappelez vous que l’hGH est connue pour promouvoir la diminution de la graisse localement. Concernant les injections sous cutanées, pincez la peau entre vos abdos, puis, insérez l’aiguille complètement à un angle de 30 à 40 degrés. Vous pouvez après injecter votre dose. Pour les injections intramusculaires, insérez complètement votre aiguille dans votre épaule ou dans vos muscles fessiers et relâchez la dose. Il y a une rumeur au sujet des injections sous cutanées qui disent qu’elles produisent un meilleur effet. Mais tout compte fait, cela est juste une question de préférence, vous pouvez choisir la méthode qui vous convient le plus.

9. Commencer ou terminer un cycle de l’hGH

Plusieurs informations erronées circulent sur des forums à propos de l’utilisation appropriée de l’hormone de croissance. Certaines rumeurs datent des débuts de l’internet et ont été relayées de bouche à oreille. Quelques personnes pensent que l’hormone de croissance doit être utilisée 5 jours dans la semaine en faisant une pause de 2 jours entre. Cette croyance est fausse et a pris ses origines au moment où l’hGH était très chère.  A cette époque, les bodybuilders prolongeaient leurs cycles en sautant des jours et en étalant la cure aussi longtemps qu’ils le pouvaient. Le métabolisme ne fait jamais de pause lors de sa production endogène d’hormones de croissance.

10. Les mythes

Certains individus pensent qu’en débutant un cycle d’hormone de croissance, le dosage désiré doit être graduellement augmenté. Puis, il devra être réduit petit à petit quand la personne décide de terminer le cycle. D’autres soutiennent que cela ne fait aucune différence si on augmente graduellement ou si on commence et termine au dosage maximum. Ça peut quand même engendrer une instabilité dû au taux de sucre dans le sang, une soudaine hypoglycémie, à la fin des cycles. Dans les 2 jours à 2 semaines après la fin d’un cycle, il se peut aussi qu’un individu ait des fringales soudaines, en d’autres mots une chute du taux de sucre dans le sang. Dans ce cas de figure précis, c’est une bonne idée de garder une barre sucrée à portée de main pour parer à de tels épisodes.

2 Comments

  1. fred louis says:

    bonjour,
    avec des seringues a insuline a embout orange limité a 50 unités, quelle graduation dois je metre pour 4 iu de somatropin ( cartouche de 72ui )?
    merci beaucoup

    • administrator says:

      Salut. Cela dépend de combien de ml d’eau bactériostatique vous avez dilué le flacon.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *